Le vague à l’âme tahitien est désormais motorisé

Après ses défis sur l’Arc de Triomphe et une rampe de saut à ski sur le site olympique de l’Utah, l’australien Robbie Maddison – ex-vainqueur des X Games et pilote de FMX de génie – s’est mit en tête de surfer sur les mythiques vagues de Theahupoo à Tahiti, avec un engin équipé de minis skis nautiques et d’un pneu à crampons modifiés pour bien le propulser sur l’eau.

Voici ce que ça donne, après de longs mois de préparation à paufiner l’engin et le pilotage…

Improbable, un rien crétin, mais étonnant. 🙂


Bonne « Pas-Fin-Du-Monde » 2013 !

On en a entendu de belles en cette fin d’année 2012 !

Notamment, les Mayas ont presque inventé les maths et l’astronomie, les abeilles (1), le café en grain, les rideaux et tapis à motifs géométriques, les sacrifices rituels (2) et aussi la FIN DU MONDE (3) !!! Et ce, bien avant cet opportuniste de Nostradamus, soit dit en passant.

Sauf qu’en l’occurrence, ils se sont bien plantés. On aurait pu s’en douter lorsqu’ils se sont révélés incapables de prédire la chute de leur propre civilisation, ceci-dit… c’était un bel indice, c’est ballot de l’avoir manqué !

On a réagit comme un gibier affolé, paniqué par l’aveuglante lueur des phares sur la route : il s’immobilise et attend la mort, incapable de réagir; au mieux, il se met soudain à courir en tout sens, pour invariablement terminer sa course au dernier moment sous nos roues, alors même que nous avions tenté un écart, au risque et péril de nos jantes aluminium (imitation marbre rose) et anti-brouillard à facettes, achetés à vil prix grâce à notre abonnement au magazine « Jacky’s touch – Customise ta voiture ! » .

Voilà : si nous n’avons rien remarqué, c’est que nous avons été victime du syndrome du lapin : aveuglés par l’éclatant génie de nos prédécesseurs, nous n’avons rien vu venir.

Si dans l’avenir, suite aux diverses exactions que nous commettons régulièrement contre maman nature, nos yeux mutent pour devenir rouges, et si en plus la nourriture vient à tant manquer qu’on doive en passer par l’ingestion de nos propres excréments pour survivre, on n’aura définitivement prouvé qu’on ne vaut pas mieux que les lapins sur l’échelle de l’évolution ! Un peu moins même : on se reproduit moins vite… 😉

Heureusement, ils n’étaient pas plus intelligents que nous (4).
Ça nous laisse un sursis. 😉

 

(1) Ah ben si ! la preuve : Maya en était une !

(2) Qui, à l’instar du café, sont encore utilisés de nos jours, mais dans une forme modernisée et par un public plus restreint : les tueurs en série (pas ceux de la télévision. Quoique…)

(3) A prononcer très distinctement, avec une grosse voix d’outre-tombe. Et ne jamais oublier de ponctuer cette annonce d’un rire gras et machiavélique… genre « MuhahahahHAHAHAHAH ! »
Sinon, on n’y croit pas et on a seulement l’air ridicule.
.. c’est mieux si on est tueur en série, en plus.

(4) Quoique, c’est peut-être pour laisser une chance de survie au lapins qu’ils ont mis fin à leur civilisation !


The Useless Web

Vous êtes sur Internet et vous ne savez pas quoi faire ? un conseil : tentez votre chance avec The Useless Web. Vous y trouverez tout le web inutile et donc, indispensable !

Grâce à ce site, j’ai découvert de véritables perles d’inutilité : La dernière pas du Web, un curieux hommage au Japon, une chansonnette prise de tête, la mécanique de la division des points, ou encore des chats bondissants


Joyeux Quarantenaire Moi-même !

« Voilà !

Logiquement, le besoin irrépressible que quiconque peut éprouver de vouloir me souhaiter un quelconque passage à l’année supérieure en ce jour devrait être tarit désormais, la soit-disant joie en résultant irrémédiablement gâchée par ma désagréable prise d’initiative.

Ça, c’est fait ! Et je m’en réjouis… 🙂

Ça me gonflait aussi, les années précédentes. Alors que j’évoquais déjà mes quarante ans aux sinistres inconnus par soucis de simplifier les présentations. Alors autant dire que cette année, je compte bien couper court aux pathétiques banalités d’usage, qui ont malheureusement fâcheusement tendance à prendre de l’ampleur sous le fallacieux prétexte qu’un compte rond survient !

Bref, je ne vais de toutes façons pas pouvoir poursuivre éternellement sur ma boite vocale. Mais je me sens d’humeur plumeuse aujourd’hui, alors je vais poursuivre sur le blog. En attendant, adieu !

Et ne me laissez pas de messages, je ne les écouterai pas ! Je ne compte pas trimballer mon téléphone au Wake-Board ou en camping sauvage cette nuit…  »

Continuez la lecture


Pavegen : l’énergie urbaine du futur ?

Chaque jour, les rues et couloirs de métro des grandes cités s’animent. Les artères vibrent sous l’incessant martellement des pieds des usagers. Chacun se déplace, l’oeil éteint, mais le pas assuré de celui qui connait son trajet du bout des pieds…

Individuellement, ils ne représentent rien qu’un maillon supplémentaire dans la chaine de l’air vicié et des ressources gaspillées de nos mégapoles. Pourtant, le titanesque myriapode ainsi formé se meut continuellement. Il génère une importante énergie, pourtant négligée… jusqu’à aujourd’hui !

Pavegen a mit au point une dalle parvenant à récupérer et stocker cette énergie cinétique, trop longtemps délaissée. Les lieux de passage sont aussi nombreux que les applications sont immenses: éclairage publique des rues et galeries, signalétique lumineuse, borne Wifi et recharge, alarme, dalle ludique dans les boites de nuits… l’utilisation de ces produits pourrait se faire sans aucun autre recours énergétique que ces dalles. La pure autosuffisance. C’est tout simplement énorme !

Et le plus beau : le revêtement caoutchoux des dalles est aussi économique qu’écologique, puisqu’il réutilise les pneus usagés ! Vivement que ce genre d’alternative soit mise en place dans nos villes !


Un jour sur Terre

Parfois, plutôt que de s’arrêter sur une actualité précise, le Boston Big Pictures se contente de publier des images d’une journée comme les autres, à travers le monde.

La vie humaine dans toute sa variété, sa fragilité et son humilité. Profitons-en car il est assez rare de nous voir comme ça. Habituellement, on assiste plutôt à un étalage de qualités bien différentes, telles que duplicité, avidité et facilité… 😉


Le Zombie shopping de la rentrée !

Après une première année pleine de promesse, la nouvelle saison de Walking Dead arrive. Tandis que la Bande dessinée éponyme continue son carton plein dans les rayonnages des bédéphiles. Un phénomène de cette ampleur génère fatalement son lot de geeks. En bon enthousiaste de Romero et des films du genre, je ne pouvais décemment pas passer à côté… 😉

Continuez la lecture