Bière : le bon choix

Pour bien commencer l’année : je vais vous parler non pas d’une mais de 7 bières.

Supposons que vous êtes dans un bar à bières à la carte bien remplie ou un de ces magasins belges de la taille d’un supermarché où ne se vend que des bières (vous ne rêvez pas, ça existe vraiment).

MAIS votre temps et votre portefeuille sont limités, vous devez choisir là, maintenant, tout de suite juste quelques bouteilles… Comment faire face à une telle corne d’abondance ? comment choisir ?

Vous voudriez toutes leur faire l’am les boire. Vous paniquez, vous tremblez, vos mains deviennent moites, vous commencez à sentir sous les aisselles. Calmez vous, j’ai la solution…

Si vous voulez vraiment être sur de boire une bonne bière, prenez une bière trappiste reconnaissable à ce logo :

Pour être trappiste, une bière doit être brassée dans l’enceinte d’une abbaye trappiste, par ou sous le controle de moines de l’ordre religieux trappiste (dont la devise est : « prie et travaille », ça peut faire peur à certains) et tous les profits de la vente sont reversés à des bonnes œuvres telle que l’aide aux personnes défavorisés (faire une bonne action en buvant, c’est pas beau ça !)

Vous me direz : en quoi ces conditions garantissent un bon produit ? Croyez moi, ces moines ont compris ce qu’était le prosélytisme : leurs bières sont capables de vous faire croire en Dieu.

Comme je vous aime bien (sauf toi, là, au fond), voici les 7 bières dites trappistes, en commençant par celles qu’on trouve le plus facilement en France.

Vu dans beaucoup de supermarchés : la Chimay. Il en existe 3 types différents selon le degré d’alcool : la Rouge, la Blanche (qui est une bière ambrée, ne vous faites pas avoir) et la Bleue (la plus forte et de loin ma préférée, ce qui n’a aucun rapport 😉 )

Ensuite l’Orval, (il faudra plus viser les hypermarchés que les super). il n’en existe qu’un type qui a une amertume très particulière qu’on adore ou qu’on déteste, mais si vous êtes dans ce dernier cas, restez à la Kro.

La Rochefort n’est pas pour les petites natures, les arômes des 3 types de Rochefort sont très puissants, surtout la Bleue (à 12% d’alcool quand même)

La Westmalle existe en Double (bière brune) ou en Triple (bière blonde), préférez cette dernière (mais, au risque de me répéter, toutes valent le coup)

La Trappe est la seule trappiste à ne pas être belge mais néerlandaise. Existe en Brune et en Blonde, elle est plus exotique que les autres, on peut même y déceler une odeur de fruit rappelant la banane ou l’ananas.

Vous aurez autant de mal à trouver qu’à prononcer la Westvleteren. Cette bière n’est vendue qu’aux particuliers dans l’enceinte de l’abbaye qui la produit. Vous devez réserver votre commande par téléphone puis venir la chercher en voiture dans une sorte de McDrive. Les 3 types (rouge, bleue et jaune ; toujours selon le degré d’alcool) en valent cependant la peine. (j’avoue : je ne sais plus laquelle j’ai eu la chance de boire mais j’en ai un bon souvenir).

J’ai gardé pour la fin l’Achel que je ne connais pas. J’espère cependant rapidement combler ce manque ou, si vous la trouvez avant moi, n’hésitez pas à laisser votre avis dans les commentaires.

3 réflexions au sujet de « Bière : le bon choix »

  1. Ben la (les, en fait, si j’ai bonne souvenance) Maredsous ne sont pas des binouzes Trappistes ?

    Sinon, ormis la dernière, que je ne peux connaitre puisque tu n’as pas pu la gouter non plus, sont d’excellents choix… 😉

  2. Attention, ne pas confondre bière trappiste et bière d’abbaye comme la Maredsous qui n’est pas brassé par des trappistes. Ce qui ne l’empêche pas d’être bonne ceci dit, mais j’en reparlerai à moins que tu veuilles le faire toi-même.

  3. Ouh là ! Surtout pas ! Tu es notre maître Es-Binouze, c’est à toi de t’y coller ! Je ne fais que les boire… 😉

Laisser un commentaire