Sur la route du Volcan…

C’est chiant les insomnies. Du coups, on se sent obligé de trouver une occupation nocturne quand ça arrive… Ce soir là, mes photos de vieux rouleau compresseur, choppées sur la route du volcan, me turlupinaient. Et la fatigue me rendait morose. Du coups, ça donne ça… 🙂

Sur la route du volcan se dresse un indomptable.
Couleur rouge sang, immense et fier comme Artaban,
Bien haut perché, il se prétend invulnérable.
Il parade et il rit, croyant se jouer du temps.

Sur la route du volcan se trouve un mythomane.
Ecraser le bitume, aplanir l’enrobé !
Il ne pense qu’à ça. Et il prie les profanes
de prendre son volant pour enfin s’échapper.

Sur la route du volcan se meurt un solitaire.
Quand les touristes cessent de monter la grand’ route,
son calvaire reprend: il creuse, quoiqu’il en coûte.
Depuis trente ans déjà, il désire qu’on l’enterre…

Pour ceux qui veulent connaitre la suite du voyage à La Réunion :
-> Tout de suite, la suite !

2 réflexions au sujet de « Sur la route du Volcan… »

  1. Verlaine était inspiré par l’absinthe, Nerval par le haschich et toi, c’est le rhum ou la dodo ?

  2. La fatigue. 🙂

    Réveil à 3h30 du mat’.
    Après 2h passées à tourner et retourner les draps dans le pieu, j’ai décidé de me lever. Comme on devait ouvrir les yeux vers 7h… je suis resté éveillé. 🙂

    On s’est fait Salazie et Hell Bourg aujourdh’ui.
    J’ai un putain de coups de barre là…

Laisser un commentaire