Un pari à la con.

Ce jour étant férié, la veille se passa à merveille, au bar, et à boire. Je commençais à 19h00 par l’apéro (2 demis), puis le repas entre amis (3 verres de vin et la grappa pour le digestif). On enchaîna ensuite au bar (3 pintes de Guiness et 2 vieux wiskeys). Et ce n’est qu’à 2h00 du matin que je décidais de cesser d’engloutir les verres de rhum arrangés. Non parce que je me sentais saoul, mais parce qu’ils étaient trop sucrés…

Alors bien sur, j’étais reposé, frais et dispo. Bien sur, j’ai ingurgité ces alcools lentement, sur plus de sept heures. Mais tout de même. Me réveiller ce matin sans la moindre gène m’a fait réfléchir aux dernières semaines passées : les soirées et bouffes entre amis se sont enchainées. C’est pas sérieux. Aller hop ! Je prends une bonne résolution : prochainement, je réduis ma consommation.

Et comme je ne sais pas faire les choses à moitié, une idée en amenant une autre, me voilà à penser à un pari stupide. Avec moi-même. Sans enjeu et sans limite.

Je ne vais pas ralentir, mais cesser totalement de boire de l’alcool. Combien de temps ? Aucune idée ! Je n’ai pas l’intention de cesser définitivement : j’aime les bonnes bières, les bons rhums, les bons Wiskeys, le champagne…

Mais l’idée m’amuse. Donc, c’est décidé : j’arrête ! Et comme il n’y a ni gain, ni châtiment, ce n’est qu’une question de volonté. On verra bien ce qu’il en est… La date est facile à retenir !

Note : je sais, j’ai un grain, à me lancer des défis stupides de ce genre, sans aucune raison… 😉


Bière : le bon choix

Pour bien commencer l’année : je vais vous parler non pas d’une mais de 7 bières.

Supposons que vous êtes dans un bar à bières à la carte bien remplie ou un de ces magasins belges de la taille d’un supermarché où ne se vend que des bières (vous ne rêvez pas, ça existe vraiment).

MAIS votre temps et votre portefeuille sont limités, vous devez choisir là, maintenant, tout de suite juste quelques bouteilles… Comment faire face à une telle corne d’abondance ? comment choisir ?

Vous voudriez toutes leur faire l’am les boire. Vous paniquez, vous tremblez, vos mains deviennent moites, vous commencez à sentir sous les aisselles. Calmez vous, j’ai la solution…

Continuez la lecture