Californication (9) : je descends de la montâgn-euh en Hyundâï

Je m’éveille vers 5h30. Mais je reste immobile encore une petite heure avant de trouver le courage de m’extirper du duvet. J’ai perdu le compte des heures qui défilent vers 3h du matin et des poussières. Ma somnolence a donc duré un peu plus de deux heures.

Je mets ce temps à profit pour réfléchir un peu. Deux nuits légères et 750 miles de route commencent à peser sur mes yeux. Je les sens lourds. Malheureusement, j’ai perdu la veille l’une des vis retenant l’un de mes verres à la monture. Et conduire avec une moitié de verre correcteur, c’est pas l’idéal…

Continuez la lecture


Californication (8) : Stairway to Heaven

Je m’éveille vers 6h00 du matin. La nuit à été tranquille et douce. L’air sec et la brise nocturne si rafraichissante ont rendu cette nuit de sommeil dans la voiture largement supportable. Ce n’est pas l’extase, mais après les nuits moites et lourdes de Floride, c’est une bonne surprise.

Je m’extirpe du siège arrière, sors de la bagnole et me dirige tranquillement vers les chiottes, pour ma toilette matinale. Il ne faut pas que je tarde de trop : le ciel prend déjà la teinte bleue-blanc du soleil levant, à l’est…

Continuez la lecture


Californication (7) : Road to Hell !

Je me lève à 7h30 pour faire les paquetages et les ablutions d’usage, avant de sortir de l’hôtel. Sur une impulsion soudaine, je décide de remonter vers Stockton av., pour m’acheter des fruits au marché permanent de Chinatown. Quatre pêches OGM (elles font triple volume par rapport aux nôtres), autant de pommes, un régime de banane et une barquette de fraises. 6$ pour près de 4kg de fruits, c’est donné…

Continuez la lecture


Californication (6) : fin de mission…

Dès le petit dej’, on sait déjà que les deux derniers jours ne se prêteront pas aux visites : assez peu de boulot, mais une présence nécessaire au quotidien. En gros, il est prévu qu’on taf dès midi le lundi; le soir, c’est dîner avec l’ensemble de l’organisation Patin-Couffin; le mardi, en fin de matinée, on finalise avant que la majeure partie des équipes ne rentre sur Paris.

Ça me laisse la fin de matinée du lundi pour m’organiser pour la suite…

Continuez la lecture


Californication (4) : un Coit tour et puis s’en vont…

Mon téléphone sonne. Il est sûrement 8h00, heure programmée de mon réveil. Ah non, tiens : c’est la sonnerie normal. Qui m’appelle à cette heure indue ? C’est Fab‘ :

« Ben alors ? T’es où ?
– au pieu, pourquoi ? On a rendez-vous à 8h30 au p’tit dej’, non ?
– oui, mais il est 9h30, là… »

Continuez la lecture


Californication (3) : soleil levant et brume du couchant.

Le matin, rendez-vous est donné à 8h30 pour le petit dej’ au 3ème étage. A 9h30, nous nous rendons dans la salle Muse, pour la réunion de travail avec les médecins-rédacteurs. On en sort à 11h.

Christophe propose qu’on mange ensemble, Fabouille, Vincent (le photographe), et moi-même. Je propose d’aller nous restaurer à Chinatown, dans l’un des bouis-bouis repérés la veille.

Continuez la lecture


Californication (1) : en route pour San Francisco !

Réveil à 5h00 du mat’, en ce jeudi 30 juillet de l’an de grâce 2009. Rendez-vous est donné à 6h00 avec Fabouille à deux pas de là, devant la baraque de ses beaux-parents. Après une douche « rapide » (je mets les guillemets, sinon la frangine va encore rire sous cape), je me colle les sacs sur le dos. Merde! J’ai du coller une enclume dedans par mégarde… Je file au rendez-vous.

Sur place, serrage de paluche, et arrivée du taxi qui nous conduira à Charles de Gaule. Modèle « King Size », le taxi : 8 places en vis-à-vis à l’arrière ! On ne se marche pas sur les pieds…

Continuez la lecture