Pavegen : l’énergie urbaine du futur ?

Chaque jour, les rues et couloirs de métro des grandes cités s’animent. Les artères vibrent sous l’incessant martellement des pieds des usagers. Chacun se déplace, l’oeil éteint, mais le pas assuré de celui qui connait son trajet du bout des pieds…

Individuellement, ils ne représentent rien qu’un maillon supplémentaire dans la chaine de l’air vicié et des ressources gaspillées de nos mégapoles. Pourtant, le titanesque myriapode ainsi formé se meut continuellement. Il génère une importante énergie, pourtant négligée… jusqu’à aujourd’hui !

Pavegen a mit au point une dalle parvenant à récupérer et stocker cette énergie cinétique, trop longtemps délaissée. Les lieux de passage sont aussi nombreux que les applications sont immenses: éclairage publique des rues et galeries, signalétique lumineuse, borne Wifi et recharge, alarme, dalle ludique dans les boites de nuits… l’utilisation de ces produits pourrait se faire sans aucun autre recours énergétique que ces dalles. La pure autosuffisance. C’est tout simplement énorme !

Et le plus beau : le revêtement caoutchoux des dalles est aussi économique qu’écologique, puisqu’il réutilise les pneus usagés ! Vivement que ce genre d’alternative soit mise en place dans nos villes !


Les surfeurs sont de retour.

Dans la continuité de leur précédente campagne de sensibilisation aux problèmes écologiques liés à la faune et à la flore océanique, « In the sea there’s no such things as a little bit of rubbish » (1), voici l’accroche du dernier coup de pub de l’association Surfrider : « Our oceans aren’t the only ones in danger. » (2)

Cette fois-ci, les trois affiches ont été réalisées par l’agence australienne Leo Burnett. Très percutant, le procédé visuel n’est pas sans rappeler la campagne « Biodiversity and Biosecurity Awareness » du WWF.

Continuez la lecture


SORA, le Street Fighter électrique

Les designer canadiens du studio The Creative Unit et les ingénieurs de chez Lito Green Motion ont concoctés un bien beau concept sur ce Café Racer sportif électrique.

Et les performances qu’ils nous promettent sont des plus alléchantes : suffisamment de coffre pour taper des pointes à 200 km/h; un système de recharge de la batterie par récupération de l’énergie déployée lors des freinages; une gestion de la dépense énergétique en fonction du trajet à couvrir, jusqu’à 300 km; du gros couple…

Continuez la lecture


Le WWF cogne fort !

Dans la lignée de la campagne de Born Free citée il y a peu de temps, le WWF lance sa campagne « Biodiversity and Biosecurity Awareness« . Et il n’y va pas par quatre chemins, comme le prouve ces visuels percutants où l’on voit des espèces en voie de disparition taggés comme les murs de nos cités.

Un très beau boulot, réalisé par l’agence Ogilvy, dressant un constat d’autant plus triste qu’il n’est pas forcément très loin de la réalité…

Continuez la lecture


Le Planetoscope

Pour mieux comprendre les enjeux écologiques et économiques de notre monde, et dans la lignée du site Goodplanet, voici le Planetoscope. Tout un ensemble de statistiques en temps réel, présentées de façon ludique, sur des données aussi diverses que les naissances, la mortalité, les catastrophes humaines et naturelles, les énergies polluantes ou non, la démographie, les loisirs…

Désormais, vous pourrez apprendre en vous amusant d’un simple clic sur les « Bonnes Adresses », dans la barre des liens à droite…


Sur une mer d’huile…

Au Golf du Mexique, les efforts incessants de l’armée et des bénévoles pour contenir la nappe de pétrole semblent voués à l’échec. Les barrières flottantes n’empêchent pas la marée noire de s’étendre, comme nous le montre la Carte Interactive du New York Times.

Elle semble douée d’une vie propre. Elle avance continuellement, faisant fi des pathétiques barrières que l’homme place sur sa route. Trop longtemps prisonnière des pipelines de BP, elle saisit sa chance. La plate-forme fuit et la nappe s’enfuit, ivre d’une liberté trop longtemps reportée.

Peut importe les obstacles que les hommes placeront sur sa route. Nul ne l’arrêtera ! ils se rejettent la faute les uns sur les autres, s’agitent, s’émeuvent, se plaignent, geignent, pleurent ou se mettent en chasse. Ils veulent attraper l’évadée, la tueuse, la criminelle qu’ils ont eux-même contribué à créer.

Ils y parviendront, à la fin. Même si d’ici là, sur son chemin, le navire de l’amer mort aura drainé bien des cadavres dans un sillage de brune écume. Le monde perd un peut plus sa mère nature. Le sel de la vie est soluble dans l’huile…

Le Boston Big Picture se fait le témoin de la battue sur ces images.

Prévenir ou guérir, telle est la question qu’on croyait pourtant depuis bien longtemps résolue…