Exposition Meobius

S’il est bien un auteur qu’on ne présente plus, même aux non-initiés du petit monde de la bande-dessinée, c’est bien jean Giraud, alias Moebius.
Artiste pluri-disciplinaire, il est dessinateur, animateur, designer de jeux-vidéo et scénariste à ses heures perdues.

On lui doit Blueberry et L’Incal, la co-fondation (avec Druillet) de la génération Métal hurlant (excusez du peu), ainsi que le scénario du superbe film d’animation Les Maitres du Temps. Entre autres choses.
Cette exposition se déroule du 12 octobre 2010 au 13 mars 2011, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

Ouverture : Tous les jours, sauf le lundi, de 11h à 20h. Nocturne le mardi jusqu’à 22h.

Accès libre pour les moins de 18 ans le mercredi de 14h à 18h.
Droit d’entrée : 8 €
Tarif réduit * : 5,50 €

Fondation Cartier pour l’Art Contemporain
261, boulevard Raspail
75014 Paris
tel +33(0)1 42 18 56 50


Le Livre sans Nom

Voici que vient pour moi le temps de fêter le passage d’une nouvelle année. Si je ne m’en soucis pas (encore), ceux qui me sont proches persistent à vouloir marquer le coup.

La plupart du temps, la simple évocation de la formule consacrée suffit amplement. Et parfois, un cadeau vient agrémenter la banalité d’usage… 😉

Cette année, mon Marcus favori s’est penché sur la question en m’offrant ce bouquin au titre plus qu’intrigant. La légende urbaine veut que le texte original a été placé anonymement sur la toile.
J’apprends par ces même bruits de couloirs que le contenu du bouquin en fait un véritable concentré de la culture pop-rock des cinquante dernières années.

En me renseignant plus avant, il semble tout de même que l’auteur soit parfaitement connu de l’éditeur original, en Angleterre. Il n’est pas si fou, s’il veut percevoir ses royalties… 😉

Continuez la lecture


La Horde du Contrevent

Lorsque des potes m’ont présentés ce livre, l’un d’eux a tout particulièrement insisté sur l’une des phrases de la quatrième de couverture : « Expérience de lecture unique, (…) ».
Ça m’a suffit : venant de mon ami Stiff, qui est sans conteste la personne qui me connait le mieux au monde, ce genre de précision ne pouvait qu’éveiller mon intérêt !

Le prêt de ce bouquin tombait d’autant mieux qu’il coïncidait avec mon proche départ aux USA, à Chicago plus exactement. 11h de vol, ça laisse amplement le temps de s’ennuyer ferme…

J’ai débuté ma lecture la veille du départ. Les premières pages ont été déstabilisantes :
Des pages numérotées à rebours; un nouvel intervenant à chaque paragraphe; un récit à la première personne, avec une alternance d’une quinzaine de points de vue successifs et respectueux de la chronologie; un symbole sobre pour caractériser tant le rôle que l’identité des narrateurs…

J’avoue que ce premier soir, malgré la présence d’un marque page répertoriant les liens entre les personnages principaux et leur symbole et rôle respectif, l’aller-retour continuel entre ce bout de carton et le livre ne m’a pas aidé à entrer facilement dans le récit. Mais la finesse de l’écriture a maintenu ma curiosité en éveil. Assez pour que je l’emporte dans l’avion.

Et c’est là, alors que les rangées étaient vides de passagers et que j’avais toute latitude pour dormir, confortablement allongé sur plusieurs sièges, que l’expression « dévorer un livre » a prit tout son sens…

Continuez la lecture


Iron Iron, petit patapon !

Le Tony Stark nouveau est arrivé. Dans le deuxième opus de la saga de l’Homme de Fer, nous retrouvons un Robert Downey Jr., toujours habité par son rôle.

Pourtant, qui l’eut crû ? Entre des apparitions dans des séries TV pour pisseuses et une carrière mise en stand-by pour cause d’addictions incontrôlées, Bob persiste et signe dans son come-back.
Non qu’on puisse le créditer d’être l’acteur du millénaire, qui d’autre aurait pu mieux que lui incarner le super héros à l’armure sang et or ?

Continuez la lecture


Alice au Pays des Merveilles

Tim Burton a commencé sa brillante carrière chez Disney. Mais il n’y trouvait pas son compte. Aussi s’en est-il allé sous d’autres cieux. Et grand bien lui en prit, car loin du merveilleux pays des mièvreries, il pu enfin laisser libre court à son imagination.

De l’époque Disney, il ne lui restait qu’un regret : Alice au Pays des Merveilles. Il est vrai que l’univers délicieusement décalé de Lewis Carroll semble parfaitement en accord avec le sien.

Mais voilà, la licence est restée dans le giron de papa Disney, qui ne comptait pas la laisser filer. Aussi, quand bien des années après, on lui commanda l’adaptation au grand écran de cet univers singulier, Burton ne se fit pas prier !

L’histoire parait connu. Mais Tim Burton l’adapte et se l’approprie un peu en mêlant l’œuvre éponyme à sa suite : De l’autre côté du miroir.

Continuez la lecture


Wolfman

Lawrence Talbot est un aristocrate torturé dont l’enfance prit fin à la mort de sa mère. Ayant quitté le paisible hameau de Blackmoor, il a passé plusieurs décennies à essayer d’oublier.

La disparition de son frère et les suppliques de la fiancée de celui-ci le force à revenir au domaine familial. Il y apprend qu’une créature brutale et assoiffée de sang s’affère à décimer les villageois. Aberline, un inspecteur soupçonneux de Scotland Yard, est là pour mener l’enquête.

Contraint de se rapprocher à nouveau de son père, il réunit petit à petit les pièces du puzzle sanglant et découvre une malédiction ancestrale qui transforme ses victimes en loups-garous les nuits de pleine lune.

Pour mettre fin au massacre et protéger la femme dont il est tombé amoureux, il doit anéantir la créature macabre qui rôde dans les forêts qui cernent la région. Alors qu’il traque la bête infernale, cet homme hanté par le passé va découvrir une part de lui-même qu’il n’aurait jamais soupçonnée…

Continuez la lecture


Avatar en 3D !

James Cameron est un habitué du haut du Box-Office.

Terminator a rapporté plus de dix fois l’investissement de départ. Le second opus est un succès mondial.
Aliens et Abyss sont plutôt des succès d’estime en salle, mais restent cultes hors des grands écrans.
Quand à Titanic, il a défrayé la chronique en devenant le plus gros succès de l’histoire du cinéma.

Or, Avatar pourrait bien lui ravir cette place. C’est dire l’énorme engouement qu’il soulève !

Qu’il s’agisse d’animer des Aliens, des tubes d’eau dans Abyss ou un robot polymorphes dans Terminator 2, Cameron a toujours une longueur technique d’avance. Dans le cas d’Avatar, sa vision du film aura même plus de quinze années d’avance…

Continuez la lecture


L’Imaginarium du Dr Parnassus

ParnassusLe docteur Parnassus, vieillard grincheux et alcoolique, promène son théâtre dans tous les lieux mal famés. Il y produit un bien étrange divertissement, où le spectateur devient acteur dans son propre monde imaginaire.

Outre Parnassus, la troupe est composée d’un assemblage curieusement hétéroclite : sa ravissante fille de seize ans, un nain aussi bougon que sage, un jeune rêveur secrètement amoureux de la gamine du docteur, auxquels s’ajoute bientôt un homme à la mémoire chancelante.

Les lourds passés du docteur et de l’inconnu semblent voués à se mêler, jusqu’à ne faire qu’un dans un proche avenir, tissé par les machinations du sombre et inquiétant Mr Nick

Continuez la lecture


Jusqu’en Enfer : retour aux sources

19096862_w434_h_q80[1]Ce que Raimi dit, Raimi fait !

Après le carton plein de la franchise Spiderman, et histoire de redescendre un peu sur terre, Sam Raimi nous congratule d’une œuvre primaire, non sans nous rappeler « ses » origines du mal à savoir : Evil Dead.

Jusqu’en Enfer est d’abord une histoire d’humains, faibles et avides de reconnaissances.

L’héroïne est prise dans le tourbillon de la réussite, l’envie de tourner le dos définitivement à sa vie de petite provinciale.

Afin d’obtenir le poste de manager qu’elle convoite, elle refuse une rallonge de crédit à une vieille femme. Se sentant humiliée celle-ci lui  jette un sort, lui promettant soit une mort atroce, soit un repentie à genoux (manque de bol cette femme est une sorcière gitane).

Continuez la lecture