Le mois de l’image !

Après la coupure estivale, voici le retour des photographes du web…

– Nejat Talas et Hernan Churba font dans la pub et la communication,
– Kassandra triture ses images jusqu’à plus soif,
– Ali Larrey et Mark Holthusen jouent avec les scènes, montages et portraits décalés,
– Ross Mc Donnell et Boogie tapent d’avantage dans le registre du reportage,
– Mike Diver et Pedro Aguilar nous livrent des portraits particulièrement bien sentis,
– Julian Hibbard tripatouille ses dyptiques en cinémascope,
– Phillip Toledano aime les lieux vides, les portraits étranges et dérangeants. Ce n’est pas toujours bien réalisé, mais l’étrangeté des lieux mérite le détour.

Si les photographes ont la part belle sur le Net, les purs illustrateurs ne sont pas en reste, comme le prouve :

– les mondes originaux de Denis Zilber,
– les aérographies numériques de John Mattos, –
– les dessins en noir & blanc de Cris Vector,
– les délires surréalistes de Evgenij Soloviev.
– les infographies de Yanko Tsvetkov valent aussi le détour. J’aime tout particulièrement la section Mapping Stereotypes. 😉


Images du Net

Voici un nouvel assortiment d’images glané au fil des clics… et par ordre de préférence, pour une fois !

L’inconnu du Métro est l’idée fraicheur du jour. ce blog a la bonne idée de nous présenter monsieur toutlemonde en une image et quelques lignes. Le ton est léger, le trait sensible et plein d’humour. Ça donne envie de rencontrer la charmante plume de chroniqueuse qui a eu cette merveilleuse idée. Idée qui, jamais au grand jamais, ne serait venue à l’esprit de l’éternel misanthrope que je suis !

– L’anglais Andrew Brooks cisèle ses photographies avec l’art consommé du retoucheur. Et il est doué, le bougre…

– Le photographiste Ryan Schude est complètement barré et j’adore ça !

– Le Studio Sergeev fait essentiellement du portrait communicant, mais la partie Creative recèle quelques bijoux d’humour noir.

– L’italien Fulvio Bonava est un touche à tout. J’aime bien ses délires sur les plantes et la bouffe.

– L’agence allemande Marlène Ohlson présente les travaux de ses photographes. Pub et mode essentiellement, mais pas que…

– L’américain Michael Kutsche est illustrateur. Et il le fait bien. Notamment lorsqu’il s’attaque à la très actuelle mais toujours merveilleuse Alice.

– L’argentine Antonella Arismendi fait de la mode aussi. Mais elle y ajoute ce petit aspect passéiste 70’s qui fait tout son charme.


Des photographistes à la pelle !!!

C’est désormais récurent, presque institutionnel : les photographes de tous poils s’invitent en ces lieux.
Et aujourd’hui, ils sont nombreux ! Jugez plutôt :

Jacob Wagner s’approprie les espaces urbains,

Marc Lagrange nous dévoile les arcanes de sa mode,

Alexis Raimbault propose de curieuses retouches,

Tim Simmons nous embarque dans des paysages irréels,

William George Wadman met ses personnages en scène,

Eric Antoine et Chase Jarvis présentent leurs nombreuses séries d’images,

– Le Collectif Cargo et James Quant exposent leurs superbes photomontages,

Cade Martin révèle la pureté de son univers,

– Et Pendant ce Temps là, dans l’atelier de Romain Philippon


Photographes sur la toile

A l’occasion de mon anniversaire, et même s’il n’y a aucun rapport, je vous soumets un petit échantillon de la production des photographes dégottés sur le web…

Julien Roumagnac peint sa vision de Montréal sur son PhotoBlog,

Paolo Roversi tape dans le registre de la Mode décomplexée,

Amy Stein décrit son Amérique en image,

Edgar Angelone nous montre que le format carré et le Noir & Blanc ne sont pas morts,

Erik Johansson propose des montages étranges qui ne laissent pas indifférents.

J’y ajoutes le Festival de San Fermin, cuvée 2009, vue par le Boston.
J’adore ce site. 🙂


Quelques belles photos sur la toile.

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas présenté les travaux de photographes ici même.
C’est chose faite désormais, avec :

– Le Québécois Pierre Belanger, peignant son pays et ses habitants.

– Les nus, et portraits de Stars du Belge Alain Daussin.

– Les portrais décalés, et parfois dérangeants, de l’espagnol Pierre Gonnord.

– L’univers étrange du Hollandais Erwin Olaf.

– Le pêcheur/photographe Alaskien (oui, je sais, c’est bizarre) Corey Arnold, et les portraits tout en nuances de ses collègues.

– Le New-Yorkais Thomas Griesel nous présente sa ville et ses habitant, en Noir&Blanc.

Enjoy !

Ou pas ! 😉