Les surfeurs sont de retour.

Dans la continuité de leur précédente campagne de sensibilisation aux problèmes écologiques liés à la faune et à la flore océanique, « In the sea there’s no such things as a little bit of rubbish » (1), voici l’accroche du dernier coup de pub de l’association Surfrider : « Our oceans aren’t the only ones in danger. » (2)

Cette fois-ci, les trois affiches ont été réalisées par l’agence australienne Leo Burnett. Très percutant, le procédé visuel n’est pas sans rappeler la campagne « Biodiversity and Biosecurity Awareness » du WWF.

Continuez la lecture


La Virgin-ité de l’océan remise en cause.

Les milliardaires sont curieux. Ils ont des montres aussi chères qu’une voiture, des voitures de luxe aussi chères qu’une maison, des maisons aussi chères que des palais… et des rêves aussi secs et fripés que les billets qu’ils empochent par… milliards.

Pourtant, il en est parfois qui conservent une (minuscule) part de leurs rêves de mômes, lorsqu’ils s’imaginaient devenir ET-Astronaute, Aviateur de Barbes à papa, ou Prix Nobel-Rock de la Paix

Richard Branson est de ces originaux qui, tout en étant loin d’être philanthrope, a décidé d’investir (le mot convient parfaitement) des domaines généralement peu en vogues parmi ses pairs pour combler ces espoirs enfantins.

Continuez la lecture


Le WWF cogne fort !

Dans la lignée de la campagne de Born Free citée il y a peu de temps, le WWF lance sa campagne « Biodiversity and Biosecurity Awareness« . Et il n’y va pas par quatre chemins, comme le prouve ces visuels percutants où l’on voit des espèces en voie de disparition taggés comme les murs de nos cités.

Un très beau boulot, réalisé par l’agence Ogilvy, dressant un constat d’autant plus triste qu’il n’est pas forcément très loin de la réalité…

Continuez la lecture


Sur une mer d’huile…

Au Golf du Mexique, les efforts incessants de l’armée et des bénévoles pour contenir la nappe de pétrole semblent voués à l’échec. Les barrières flottantes n’empêchent pas la marée noire de s’étendre, comme nous le montre la Carte Interactive du New York Times.

Elle semble douée d’une vie propre. Elle avance continuellement, faisant fi des pathétiques barrières que l’homme place sur sa route. Trop longtemps prisonnière des pipelines de BP, elle saisit sa chance. La plate-forme fuit et la nappe s’enfuit, ivre d’une liberté trop longtemps reportée.

Peut importe les obstacles que les hommes placeront sur sa route. Nul ne l’arrêtera ! ils se rejettent la faute les uns sur les autres, s’agitent, s’émeuvent, se plaignent, geignent, pleurent ou se mettent en chasse. Ils veulent attraper l’évadée, la tueuse, la criminelle qu’ils ont eux-même contribué à créer.

Ils y parviendront, à la fin. Même si d’ici là, sur son chemin, le navire de l’amer mort aura drainé bien des cadavres dans un sillage de brune écume. Le monde perd un peut plus sa mère nature. Le sel de la vie est soluble dans l’huile…

Le Boston Big Picture se fait le témoin de la battue sur ces images.

Prévenir ou guérir, telle est la question qu’on croyait pourtant depuis bien longtemps résolue…


World Water Day

La pollution de l’eau devient un sujet de plus en plus préoccupant, comme nous avons pu le constater avec les articles sur le  film Waterlife et la campagne de pub de la Surfrider Foundation.

En ce jour, c’est au tour du United Nations Water Group de relancer officiellement la Journée Mondiale de l’Eau, ce 22 Mars 2010, pour la dix-septième année consécutive.

Pour l’occasion, la National Geographic Society propose son hors série sur le sujet « Water, Our thirsty world », gratuitement en téléchargement jusqu’au 2 Avril prochain (1).

Le Boston Globe s’en fait l’écho et nous invite à admirer quelques superbes images sur le sujet, comme celle qui illustre cet article.

(1) Attention : c’est une édition normalement en vente sur une librairie en ligne. Vous devrez vous enregistrer et télécharger un lecteur pour y accéder…


Littoral en danger !

Il y a quelques temps de cela, je vous parlais de l’initiative Waterlife, qui tentait de nous sensibiliser aux problèmes que rencontre la région des Grands Lacs d’Amérique du Nord.

La Surfrider Foundation agit elle aussi pour sauvegarder notre belle planète bleue. Mais elle concentre son action sur la protection du littoral. Quoi de plus normal, pour une association créée à l’origine par des surfeurs, en 1990 ?

Elle a récemment fait appel à l’agence de communication Young & Rubicam Paris, pour lancer sa dernière campagne : « In the sea there’s no such things as a little bit of rubbish. » (1)

En voici les visuels…

Continuez la lecture


Les fonds marins par Nick Hope

Qui ne connait pas Nicolas Hulot et ses reportages à travers le monde ? Jacques Yves Cousteau et ses pérégrinations autour de notre globe aqueux sur la Calypso ? Paul Emile Victor et ses explorations polaires ? Mike Horn et ses défis fous en kayak, raquettes ou hydrospeed ? Bernard Lavilliers et ses aventures extrêmes en… ah non, pas lui.

Il est des hommes dont la vie fait rêver. Et si l’existence de Nick Hope n’est pas aussi hors norme que celle des hommes pré-cités, elle n’en reste pas moins exceptionnelle. Car rares sont ceux qui parviennent à vivre aussi pleinement leur passion.

Cet anglais plonge depuis près de 25 ans. Et son amour du monde marin est tel qu’il en a fait son gagne pain, voilà plus d’une dizaine d’année, en devenant cameraman freelance.

Son domaine de prédilection est le sud-est asiatique : Malaisie, Indonésie, Philippines. Voici les images qu’il en ramène…

Continuez la lecture