Une petite histoire d’amour…

Carlos Lascano est un artiste accomplit et complet. Il suffit de visiter son site pour rapidement s’en convaincre. Au delà de l’exceptionnel esthétisme de ses œuvres, c’est aussi son incroyable sensibilité qui nous touche.

Je l’ai découvert à travers ce court métrage mêlant adroitement photographie, vidéo, animation et illustration traditionnelles, ainsi que ces petites douceurs que l’on nomme tendresse et nostalgie…


Sexual Healing

Une envie de douceur, de regards qui se croisent,
de cils qui se frôlent, de lèvres qui se risquent,
de souffles dans le cou, de frissons contenus,
de mains qui s’unissent, de bras qui enserrent.

Une envie de rage, de regards qui s’affolent,
de cils qui chavirent, de lèvres qui s’arriment,
de souffles qui se perdent, de frissons débridés
de mains qui blanchissent, de bras qui s’emparent.

Une envie de tendresse, de regards qui se scellent,
de cils qui se ferment, de lèvres qui s’apaisent,
de souffles qui mêlent, de frissons satisfaits,
de mains qui se parlent, de bras  qui se nouent.


Hier encore…

Je me tiens là. Stoïque. Imperturbable.
Le regard fixant l’horizon ? Probable…
Que s’est-il passé ? Quand cela s’est-il produit ?
Je vois au loin le spectre du passé qui s’enfuit.

Hier encore, je n’étais qu’une enfant,
j’errais dans mes limbes sans discernement,
cherchant dans mon prisme une lente anesthésie,
risquant de soutenir le regard de ma survie.

Continuez la lecture


Et si un jour…

Lettre ouverte à tous ceux qui cherchent « l’Amour toujours » :
il n’est rien de plus doux comme libre empirisme
que l’exil éthéré ourlé d’onirisme,
scintillement annonciateur d’un nouveau jour.

Chercher, essayer, quérir, demander, quêter :
cible sans fin de ces fureteurs anonymes,
impossibles élagueurs des plus hautes cimes
pensant un jour, de la lune,  happer le reflet.

Continuez la lecture


Cabotinage.

Un corniaud baladeur au bois s’en est allé
se dégourdir des pattes grandement ankylosées :
une mauvaise semaine venait de lui tomber
sur le coin d’un museau déjà bien écorché.

Il lève la truffe et cherche : une odeur, un mobile
pour jouer, courir, sauter, s’enivrer, oublier
un court moment au moins, sa condition servile…
Rien n’y fait ! Et en ville il se doit de rentrer…

Continuez la lecture