Le Zombie shopping de la rentrée !

Après une première année pleine de promesse, la nouvelle saison de Walking Dead arrive. Tandis que la Bande dessinée éponyme continue son carton plein dans les rayonnages des bédéphiles. Un phénomène de cette ampleur génère fatalement son lot de geeks. En bon enthousiaste de Romero et des films du genre, je ne pouvais décemment pas passer à côté… 😉

Continuez la lecture


La Horde

Après nous avoir régalé durablement sur les chaines du satellite, avec ses critiques cinématographiques et vidéo-ludiques tantôt acerbes, tantôt exaltées, mais toujours partisanes, Yannick Dahan se lance dans la réalisation.

Il s’adjoint pour l’occasion l’aide d’un de ses camarades, Benjamin Rocher, avec lequel il a fondé Capture the Flag, maison de production spécialisée dans les courts métrages à effets spéciaux.

Ensemble, ils nous livrent leur premier long métrage : un film de zombies au scénario extrêmement léché !

Jugez plutôt…

Continuez la lecture


Zombieland : pur Rock & Roll

En allant voir ce film, Dazz et moi-même partions avec un certain à-priori sur la « nanardise » de ce cette petite bobine d’horreur, au sujet maintes fois éprouvé, à savoir les Zombies.

En effet, Dazz ayant décidé d’arrêter -temporairement- de boire, ils ne nous restait que le cinéma pour nous enivrer et zapper une semaine de travail bien fatigante.

Bref, après moult publicités sur de délicieux cônes glacés, que dévorent quelques femmes nues aux seins lourds, et faisant suite à une petite bande annonce d’Avatar d’environ 1H30 -au passage bravo à l’imbécile qui c’est dit qu’une bande annonce où on voit tout le film était surement très vendeur-, le générique démarre.

Continuez la lecture


Jusqu’en Enfer : retour aux sources

19096862_w434_h_q80[1]Ce que Raimi dit, Raimi fait !

Après le carton plein de la franchise Spiderman, et histoire de redescendre un peu sur terre, Sam Raimi nous congratule d’une œuvre primaire, non sans nous rappeler « ses » origines du mal à savoir : Evil Dead.

Jusqu’en Enfer est d’abord une histoire d’humains, faibles et avides de reconnaissances.

L’héroïne est prise dans le tourbillon de la réussite, l’envie de tourner le dos définitivement à sa vie de petite provinciale.

Afin d’obtenir le poste de manager qu’elle convoite, elle refuse une rallonge de crédit à une vieille femme. Se sentant humiliée celle-ci lui  jette un sort, lui promettant soit une mort atroce, soit un repentie à genoux (manque de bol cette femme est une sorcière gitane).

Continuez la lecture


Survive the outbreak

Une vidéo à voir : « Survive the outbreak ».

Le film commence comme LE classique du film de zombie : La nuit des morts-vivants.
5 personnes poursuivies par des zombies trouvent refuge dans une maison. la vidéo devient ensuite interactive : à vous de choisir s’il faut sacrifier ou non le blessé agonisant, faudra-t-il renforcer les portes de la maison ou au contraire en sortir, etc…

Un « film dont vous êtes le héros » au montage bien foutu dont on retient surtout l’ambiance très oppressante. Il faudra plusieurs tentatives avant de découvrir les choix qui permettront de survivre.

De quoi passer un bon petit moment pour les amateurs. Attention, tout est en anglais.